Référence : 42003
  • Médecine et Pharmacie

L’ami des malades ou discours historique & apologétique sur la Poudre purgative de M. Ailhaud, depuis son origine jusqu’à présent.

Suivi de: [AILHAUD, J.-P. Gaspard]. Dictionnaire des Maladies avec leur traitement ; Extrait du livre intitulé : Traité de la vraie Cause des Maladies, & Manière la plus sûre de les guérir par les moyen d’un seul Remède…
280
Édition
Carpentras: Dominique-Gaspard Quenin, 2 ouvrages reliés en un volume in-12;
Pagination
xii, 324p., [1f. privilège]; 152p.
Reliure
Reliure d’époque en basane marbrée, dos lisse richement orné avec pièce de titre beige, tranches rouges.
Ouvrage écrit par le fils de l’inventeur de cette fameuse poudre purgative à base de résine, de scammonée et de suie, désignée sous le nom de “remède universel”. Dezeimeris I, 58-59: “Les premiers gains qu’il retira de la vente de ce médicament à Cadenet, village de Provence qu’il habitait, servirent à le faire recevoir docteur à Aix. Il vint à Paris, où, à force d’intrigues, il obtint un privilège exclusif pour faire débiter sa poudre. Il acquit par ce trafic une fortune considérable, et mourut à Aix, en 1756. Son fils continua le métier de son père, augmenta ses richesses, acheta des titres et des honneurs, et mourut en 1800”. Dorbon, 34: “Ailhaud peut être considéré comme l’un des ancêtres de la publicité moderne et sa réclame tapageuse fit tout son succès; son fils, modestement, le compare à Hippocrate”.