Référence : 38145
  • Livres illustrés XIXème et moderne

Les Français peints par eux-mêmes. Encyclopédie morale du dix-neuvième siècle. - Le Prisme. - Avec: Les Anglais peints par eux-mêmes.

9500
Édition
Paris: L. Curmer, Edition originale, 11 volumes en premier tirage, in-4;
Pagination
Gravures en deux états dont un finement rehaussé en couleurs pour les volumes des “Français”, avec le “Prisme”, qui fut donné en prime aux souscripteurs ou vendu séparément. T.I: frontispice et 47 planches (la “Femme à la mode” est dans les deux versions avec les deux bras pendants, et dans une attitude pensive). T.II: frontispice et 48 planches. T.III: frontispice, 48 planches et 1 planche supplémentaire en couleur. T.IV: frontispice et 49 planches. T.V: frontispice, 60 planches, portrait en noir de Napoléon, en planche “Charte”. Les Français peints par eux-mêmes. Encyclopédie morale du dix-neuvième siècle:, Province: T.I: frontispice et 49 planches. T.II: frontispice et 50 planches. T.III: 1 carte double en couleur, frontispice et 53 planches. Ce volume contient les tables générales. Le Prisme: Nombreuses vignettes. Les Anglais peints par eux-même (T.I et II): 99 planches en noir (sur 100), dessins de Kenny Meadous.
Reliure
Reliure de Durvand Thivet en demi-maroquin olive à coins soulignés d’un filet doré, dos à nerfs orné en caissons avec petite fleur mosaïquées au centre, plats et gardes marbrés, tranche supérieure dorée. Quelques rousseurs éparses et quelques pages jaunies.
“Les Français peints par eux-mêmes” constitue une impressionnante “encyclopédie morale du XIXème siècle”,comme Curmer intitule cet ouvrage à partir du tome IV. L’ouvrage, ici avec les gravures en deux états dont un finement colorié, brosse un tableau pénétrant et spirituel de la société française à travers ses personnages les plus représentatifs, et s’intéresse particulièrement aux types populaires et aux petits métiers. Les cinq premiers volumes sont consacrés aux Parisiens, les trois derniers aux Provinciaux et aux habitants des colonies: algériens, créoles, nègres, indiens, habitants de la Guyane, du Sénégal, Saint-Pierre et Miquelon, avec en finale… le Corse! Les lettrines et vignettes en noir sont de petits bijoux. Parmi les contributeurs des textes se trouvent Balzac, Janin, Old Nick, E. Aubert, Wey, Théophile Gautier, Soulié, de la Bédollière, etc. Les dessinateurs et graveurs font l’objet de tables détaillées en fin de chaque volume: on y trouve Gavarni, Tony Johannot, Eugène Lami, Soyer, Lavieille, Guillaumont et Porret. Les deux volumes des “Anglais”, en reliure uniforme mais ne comprenant qu’un état des gravures en noir, sont rédigés par les “sommités littéraires de l’Angleterre” et traduits par La Bédollière. Très bel ensemble de ce monument de l’édition française du XIXème siècle. Vicaire III, 794 et I, 64; Carteret III, 245-251 et 33.